header1.JPG

Voilà !
C'est le premier article, je l'espère, d'une longue série.

Le site est actuellement en cours de reconstruction, mais il commence à avoir une bonne tête, non ?

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Le mois de février se termine. Plus que quatre mois avant le départ. Il est temps de faire nos réservations.

Nous avons décidé de faire transporter le camion vers le Canada avec Seabridge, une compagnie maritime allemande réputée sérieuse.

Le départ se fait tous les mercredis du port d'Anvers, en Belgique, pour arriver deux semaines plus tard à Halifax, au Canada.

On voudrait arriver le plus tôt possible, mais je finis le 05 juillet.

Le prix des billets d'avion augmentent d'une semaine sur l'autre. Il faut se décider.

Au retour des vacances, mes chefs acceptent volontiers de me laisser partir le vendredi 01 juillet. Je rattraperai les heures avant de partir.

On passe aussitôt la réservation du billet de bateau. Seabridge nous répond le lendemain.

C'est fait ! TiNéfant (notre joli camion rouge) part le mercredi 22 juin du port de Anvers et arrivera le 06 juillet au port de Halifax.

Babé devra l'ammener au port le lundi 20 juin au plus tard.

Mon ventre palpite. Ça y est ! Le voyage commence à prendre forme...

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Quand Internet s'en mêle...

Après une semaine de recherche et de combinaisons multiples (on pouvait passer par l'Island), le trajet le plus simple et le moins cher pour aller à Halifax est Paris-Francfort/Francfort-Halifax avec les compagnies Lufthansa et Condor.

Le départ du camion étant confirmé, on est prêts à réserver nos billets d'avion. Eh bien sûr, le jour J, impossible de se connecter à Internet.

Le lendemain au boulot, rebelotte : impossible de finaliser la transaction.

Heureusement, Floriane et Fabrice m'ouvrent leurs portes. Papotage, thé et gâteaux ont agrémenté cette chouette après-midi Internet passée en leur compagnie.

Le bidon rond et le sourire aux lèvres, j'ai enfin pu réservé nos billets ! La date du départ en avion est fixée ! C'est le 02 juillet

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Je commence déjà à blablater, à faire des articles, mais j'en oublie l'essentiel. Pourquoi tenir un blog ?

Rien de bien original, j'ai décidé d'informer nos familles et ce qui veulent nous suivre de nos dernières "aventures" à l'aide de cet outil que je ne trouve pas trop mal.

Le site, qui retrace tout notre périple en Amérique du sud de 2009 à 2011, a été créé après notre retour en France. Maintenant que l'on repart, il va régulièrement être alimenté de nos nouvelles découvertes. Et quel meilleur moyen qu'un blog pour vous signaler les dernières mises à jour ?

Bon, je raconterais aussi quelques anecdotes croustillantes...

Vous repartez, ah oui ?, mais où ?

Oh, pas très loin... juste en face, de l'autre côté de l'océan atlantique. On (enfin surtout moi, car sinon on repartait direct en Amérique du sud ) veut visiter l'Amérique du nord et centrale.

Mais, ça fait...

Oui, on n'est rentrés qu'il y a quatre ans, en février 2012. Mais on n'avait qu'une idée en tête : repartir. Alors, cette fois, pas de dépenses inutiles et d'hyperconsommation. J'ai heureusement trouvé un travail qui nous a permis de mettre tout de suite de l'argent de côté. On devait rester 10 ans, on n'est restés que quatre. On a cherché un camion un peu plus grand (moi je voulais tenir debout dedans et Hervé voulait des roues jumelées et de la garde au sol) qu'on a aménagé nous-même.

Et voilou.

Mais, vous partez pour combien de temps ?

Hervé a posé et obtenu une disponibilité de 3 ans (il est fonctionnaire). Mais tout va dépendre du coût de la vie là-bas.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Nous avons nos passeports !

Il aura fallu deux semaines pour Babé et deux semaines supplémentaires pour moi car mon "premier nouveau passeport" était mal imprimé. Impossible de lire la bande de code. Il a été envoyé au pilon.

Maintenant, j'en ai un nouveau qui passe bien.

En espérant ne pas recontrer la mésaventure de nos copains qui se sont vus interdire de voyager en passant la douane de l'aéroport, avec interrogatoire de 2h, parce que l'un de leur ancien passeport n'avait pas été enregistré au pilon...

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

 

Lorsque nous avons réservé le transport du camion avec Seabridge en mars, le devis s'élevait à 2283,28€. Il faut en effet compter 44€ du mètre cube (TiNéfant fait 7m de long, 2m de large et 2,75m de haut soit 38,5 mètres cube), plus diverses taxes carburant et portuaires.

En ce joli mois d'avril grisâtre et pluvieux, Seabridge nous annonce que le devis augmente de 200€. La compagnie de transport a en effet revu ses tarifs et le prix du mètre cube passe de 44 à 47€. S'y ajoute une augmentation des frais de douane et de port (en rapport avec le cours du dollar), ainsi qu'une diminution du prix du carburant, ce qui donne une facture de 2421,64€.

Hmmff !

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Pour obtenir nos permis internationaux, nous avons téléchargé les imprimés sur le site de la Préfecture. Puis, après les avoir remplis, complétés des pièces justificatives demandées et envoyés par la poste à notre sous-préfecure, nous avons reçu nos permis une semaine plus tard, au lieu des trois semaines annoncées.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Cette fois-ci, on a décidé de s'équiper !

Lors de notre précédent voyage en Amérique du sud, Hervé s'est souvent dit qu'il aurait pu accéder à certains oiseaux s'il avait eu un kayak. Et puis, pour ce voyage, les baleines ne se voient que de loin au Canada et les lamentins peuvent se voir en allant sur des rivières en Floride.

Donc, on a acheté un Kayak deux places, histoire de s'approcher un peu plus près de ces animaux.

On a opté pour un kayak gonflable, pour pouvoir le stocker plus facilement dans la soute du camion. Novices en la matière, il vous a fallu deux heures pour comprendre comment le monter

Le test sur le lac du Temple, près de Troyes, a été concluant. Aucun de nous n'est passé à la baille. On l'a adopté !

Hervé se voit déjà faire des expéditions solo sur des lacs et moi disfruter les baleines et les lamentins...

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

C'est nouveau, depuis le début de cette année, il faut faire la demande d'un visa pour entrer au Canada.

Tout se fait par Internet. Il y a un lien sur le site de l'ambassade du Canada.

Après vingt minutes à remplir un formulaire posant des questions de base (nom, prénom, adresse, profession, etc.) et des questions plus bizarres du genre "avez-vous la tuberculose ?", on nous invite à payer 7$ canadiens (4,80€). Puis on reçoit dans la minute le numéro de visa sur sa boîte mail.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Réservation des billets de TGV Dijon-Paris Charles de Gaulle pour le 02 juillet. Départ 07h14.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

L'Advance Passager Information (API) est un document supplémentaire à remplir auprès de la compagnie aérienne lorsqu'on se rend en Amérique du nord.

Mon nom a été mal enregistré lors de ma réservation sur Condor (absence du tiret entre les deux noms). Or, il faut que les noms correspondent exactement avec ceux du passeport. Après rectification auprès de la compagnie (mieux vaut communiquer par mail plutôt que par téléphone. Réponse sous 48h), j'ai pu compléter nos API, indispensables si l'on veut prendre l'avion.

Perso, je ne vois pas l'utilité de remplir ce formulaire qui reprend toutes les infos que l'on a déjà données à la compagnie aérienne.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Merci à Floriane et Amandine qui m'ont patiemment (2h !) aidée à créer ma page Facebook.

Bon, je n'y comprends toujours pas grand-chose , mais je vais essayer de régulièrement faire des liens vers le site afin de signaler les nouveautés.

Autant dire que je ne suis pas une fan de Facebook, mais je trouve que c'est un bon moyen pour vous permettre de laisser des commentaires. Je n'ai pas envie de les gérer sur le site.

Pour ceux qui n'ont pas Facebook, vous pouvez toujours communiquer via notre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Ayé !

Après six mois de dur labeur, la nouvelle mouture de notre site Internet est en ligne !

Quoi de neuf ?

Eh bien, le contenu est le même, mais j'y ai rajouté des pages pour notre futur voyage en Amérique du nord et centrale ainsi que ce blog. Accessoirement, le code derrière le texte a été remanié et simplifié et l'apparence du site entièrement recustomisée.

Côté interactivité, des menus sur la droite permettent de naviguer plus facilement entre les différentes pages.

Une grosse partie des vidéos (celles de baleines, d'éléphants de mer, de lions de mer, d'orques et de manchots) visibles sur le site est en lien sur Youtube

Vous avez sans doute remarqué les dessins et les emoticons sur le blog (?). Je les ai fait pour égayer le texte, mais surtout pour être propriétaire de tout ce qu'il y a sur le site. Toutes les photos et vidéos ont aussi été prises et montées par nos soins.

Enfin, le site est "Responsive", c'est à dire qu'il s'adapte aux smartphones et tablettes.

N'hésitez pas à me faire remonter toute anomalie.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

C'est comme le ménage. Je n'aime pas le faire mais il n'y a pas le choix.

Heureusement, Babé en a géré une bonne partie.

Entre autres résultats : on va régler nos impôts en ligne, on a pris une carte de crédit en US Dollars, on n'a pas refait nos vaccins (ils sont encore bons sauf la thyphoïde que l'on va tenter de faire au Mexique), tous nos relevés sont sur Internet, le transfert d'adresse est fait, tous nos documents (permis, carte grise, passeports, etc...) sont scannés et sauvegardés sur clé USB et sous forme papier dans nos familles.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Pensant que nous n'avions pas de double de la clé de démarrage du camion, Hervé est allé voir Iveco pour en refaire une.

Le devis était salé : 500€. 250€ pour réimprimer la carte des codes de la clé que nous n'avions pas (l'ancien propriétaire ne nous l'avait pas donnée), plus 250€ pour refaire la clé. Mais...

Il se trouve qu'Hervé est allé chez le concessionnaire Iveco où le camion a été acheté. Le technicien s'en souvenait très bien. Ce n'est pas tout les jours qu'il vend un Daily rouge !

Alors, sympa, il a fait la photocopie de la carte des codes de la clé qu'il avait en double dans ses archives. Puis, il a pris la deuxième clé de notre trousseau avec laquelle on n'a jamais rien pu démarrer, l'a forcée plusieurs fois dans le demarreur et... Vroum !, le camion a démarré. Comme elle n'avait jamais servi, l'antidémarrage ne la reconnaissait pas.

Trop coooool 500€ d'économisés.

Et puis, Hervé a demandé de faire réparer la fenêtre qui restait parfois ouverte. Ajouté à d'autres petites réparations, la facture s'est élevée à 500€.

Les pièces de rechanges ne se trouvent parfois pas facilement hors de l'Europe.Donc, 500€ supplémentaires.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

En ce dimanche 19 juin, Babé a bravé la pluie et la grisaille pour amener TiNéfant vers son port d'embarquement : Anvers.

Nous avons passé toute la semaine à le charger et le laver, à l'intérieur comme à l'extérieur, et c'est avec un petit pincement au coeur que je contemple sa place de parking vide à la maison.

C'est notre "Chez nous" qui s'en va voguer tout seul sur la mer...

Enfin, ...

Suivant mes très bonnes indications (nous n'avons pas de GPS et les cartes papiers marchent encore très bien), Babé s'est rendu à Bruxelles (sans faire de détour !) pour faire une étape vers des copains voyageurs, les Géonautes, que l'on a rencontrés à Canteras en Argentine.

Après une bonne soirée passée en leur compagnie , il a de nouveau affronté la grisaille pour se rendre au port d'Anvers.

Les indications de Seabridge étaient assez claires. Mais il ne lui a fallu qu'une heure (au lieu des trois annoncées) pour effectuer les formalités.

Le type qui a réceptionné le camion ne l'a même pas inspecté. Et Hervé a dû lui demander le papier comme quoi il prenait livraison du camion, sinon il ne l'aurait même pas donné. (???)

On en ressort avec une impression mitigée. Est-ce que TiNéfant répondait aux exigences assez strictes de la compagnie en matière de propreté, surtout extérieure ? Va-t-il être bien pris en charge et monter sur le bon cargo ?

Nous le saurons dans trois semaines... au port de Halifax.

Maintenant piéton, Hervé a pris un taxi pour se rendre jusqu'à la gare (60€ les 15km, y'a de l'abus !) et s'est débrouillé comme un chef pour chopper les bonnes correspondances (toujours selon mes indications ).

Retour à la maison très fatigués à 22h.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Aujourd'hui, nous avons reçu l'Invoice, c'est à dire la facture à payer sous huit jours à Seabridge pour le transport de TiNéfant qui est parti en temps et en heure.

Après l'avoir réglée via virement bancaire, avec un supplément de 162€ d'assurance maritime pour couvrir les cas de dommages extérieurs durant le transport, nous avons reçu le Data Freight, preuve que TiNéfant a bien embarqué sur le cargo en direction de Halifax.

Petit soulagement et grosse dépense

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Oui, on vous en parle mais vous ne l'avez pas encore beaucoup vu.

Je veux bien évidemment parler de notre nouvelle "casa rodante" ou plutôt notre "Camper" (pour la version nord américaine), c'est à dire de TiNefant.

Alors, tout d'abord, pourquoi ce nom bizarre de "TiNéfant" ?

Parce qu'avec ses 2 tonnes 400 à vide, il fait un bon poids d'éléphant (de mer ! car les éléphants de mer font 5 tonnes à l'âge adulte), qu'on adore les élephant (de mer !) (allez voir leur page dans Le Coin des) et que c'est donc tout naturelement un TiNéfant.

Nous l'avons trouvé quelques mois après notre retour de 2012 et l'avons aménagé selon nos envies et nos capacités.

Les forumeurs de Trafic Aménagé m'ont énormément aidé pour faire l'électricité (dont je ne suis pas peu fière ). Vous trouverez le détail de sa réalisation sur leur site, par ici

Le voici donc fini ou presque il y a quelques mois :

 
 

Et d'"apparence" vide dans la cabine mais la soute blindée pour son départ pour le Canada :

 
 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Bien sûr, on ne pouvait pas éviter les fuites !

Cela a d'abord commencé avec le lanterneau au-dessus du lit, lorsque de grosses gouttes bien froides m'ont réveillée un beau matin cet hiver.

Le carossier a refait le joint, mais ça s'est mis à couler une nouvelle fois quelques mois plus tard.

Retour chez le carossier. Cette fuite-là semble réglée.

Il y a aussi la fuite à la maison, colematée elle-aussi par le plombier juste avant de partir.

Enfin, Hervé a constaté une fuite au niveau du regard du réservoir d'eaux sales, en allant sur Anvers.

Chouette ! Je vais attaquer le voyage avec un peu de bricolage !

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Notre Casa Rodante qui nous a accompagnés durant notre précédent voyage existe toujours.

Nous la laissons en hivernage chez la sœur d'Hervé avec toutes nos affaires dedans.

Nous la retrouverons au retour.

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook

Nous disons AU REVOIR à tous ceux que nous laissons en France et ailleurs.

Pas de larmes, nous nous reverrons.

Et puis, avec les mails, Skype et Facebook, on n'est plus si éloignés que ça !

Big Bisous à tous

 
Laissez vos commentaires surCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ouNotre page Facebook